La transition numérique des Télévisions locales s’accélère !

web2
Web first or not?

Pour assurer leur avenir, les télés locales de la Communauté française doivent impérativement sauter dans le train du web et des réseaux sociaux. Très en retard face aux défis de la mutation numérique, elles viennent de donner un coup d’accélérateur à cette transition.
Un livre blanc ( reportage de Canal C ) et quelques formations, les voilà embarquées dans le bouleversement médiatique de ce début de 21ème siècle. Voici l’exemple d’Antenne-Centre, la télévision locale de la région du Centre (La Louvière)

Imaginez que vous marchez normalement et, soudain, on vous pousse violemment dans le dos. C’est un peu la sensation qu’ont ressentie dernièrement les télévisions locales lorsque le livre blanc du 16 juin dernier a été transmis au Ministre Jean-Claude Marcourt, en charge de l’Audiovisuel

Boostées

En gros, pour assurer leur avenir financier et existentiel, les télés locales se sont engagées à accélérer leur mutation numérique.  Déjà présentes, de façon inégale, sur le web et les réseaux sociaux, elles ont pris conscience que ce n’était pas suffisant et que les changements en terme de consommation de l’information risquaient à court terme de rendre obsolète leur outil initial.

Les appels de plus en plus pressants du Ministre et, peut-être l’arrivée à la tête de la fédération d’un nouveau directeur issu du secteur privé – Fabien Bourgies – ont impulsé cette poussée vers l’avant indispensable. Certains disent même qu’il en va de la survie des télévisions de proximité.

Extrait du livre blanc

« De Télévisions locales à Médias locaux de Wallonie et de Bruxelles » traduit assurément l’ambition des signataires de ce « Livre blanc » d’opérer la mutation d’un état d’esprit concurrentiel vers une affirmation de partenariat, d’assurer la promotion de leur savoir-faire, de relever le défi de la révolution numérique et de devenir des fournisseurs de référence de contenus locaux multi-plates-formes dans le paysage audio-visuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Expériences

Le bilan 2016 du CSA révèle l’état embryonnaire de la présence actuelle des télévisions sur le web et les réseaux sociaux. Pour certaines télévisions, c’est presque expérimental. Quelques-unes sont nettement plus avancées que les autres.

  • TV Lux, Télévesdre, RTC-Télé Liège et TV Com ont entamé une véritable mutation numérique en mars 2016. Les quatre TL du Pôle Est ont créé une cellule numérique commune aux quatre chaînes avec des ressources humaines et des moyens techniques partagés.
  • Web first, bi-media, création d’un weblab, refonte des sites individuels en vue de la création d’un site commun. Elles tablent sur une économie de plusieurs dizaines de milliers d’euros.
  • Ma Télé a mené une opération intéressante avec une journée sans télé mais sur le web. « Tous à table » a exploré les nouveaux moyens de diffusion autour du thème de l’alimentation.
  • Antenne-Centre, par exemple, n’est pas aussi avancée en termes de transformation numérique mais elle vient de mettre en place une série de formations. Elle a également initié  plusieurs expériences telles que la formation d’une ou deux personnes au community management, Veille numérique, création d’un blog et de groupes de travail sur une nouvelle charte éditoriale en vue de l’intégration de tous les supports.
  • Pour accompagner les journalistes dans cette indispensable mutation, la Direction a fait appel à une équipe de consultants français – Samsafr – qui a, par ailleurs, réalisé un audit de la situation numérique et établi un cadre d’action.  Vous pouvez lire ici l’interview de Philippe Couve, Directeur de Samsa.fr

Pas d’états d’ame!

Il est difficile de comprendre pourquoi cette transformation arrive si tard – petites structures indépendantes, personnel assez âgé, attentisme coupable, idées reçues, peur du gadget,…. Mais le changement est là, c’est l’essentiel. Les nouvelles technologies ont obligé TOUS les médias à faire le « jump ». Il n’y a pas de raison pour que les télés locales y échappent. Plus aucun journaliste, aussi peu réceptif à ces habitudes soit-il, ne songe à le contester.

Bien entendu, il y a des débats en interne. Quid de la course à l’audience et ses dérives, la course au clic? Quid de l’avenir de la profession et des sujets peu porteurs mais pourtant essentiels à nos missions de proximité?

Les spécialistes en médias numériques ne disent d’ailleurs pas autre chose en expliquant que cette transformation ne se fera pas sans changer la façon de faire du journalisme. Les consommateurs attendent plus d’interactivité, ce qui implique une plus grande présence sur le terrain, dans les communautés réelles et virtuelles.

Le questionnement est aussi technique. Va-t-on devoir faire exclusivement du MOJO (Mobile journalisme)? Quid de nos outils traditionnels et des professions qui lui sont dédiées?

Enfin, le débat de l’audience à tout prix continuera de se poser puisqu’il touche à la fois à la déontologie et au financement. Plus personne ne songe à déplorer le fait que le journalisme (news provider, fournisseurs de contenu informatif) est aussi et surtout un support au service d’une institution publique ou de partenaires privés. Et, dans cette optique, il convient d’avoir un seuil d’audience critique.

Les journalistes ne peuvent plus se contenter de traiter l’info, ils doivent aller la porter au consommateur en investissant ses supports, en le sollicitant, en l’interpellant et en initiant une conversation avec lui.

GDw

La suite de cet article

l’article d’un de nos formateurs

 

Advertisements

Une réflexion sur “La transition numérique des Télévisions locales s’accélère !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s